CENTRE SPATIAL GUYANAIS / POINTE DES ROCHES / VOYAGE EN GUYANE / J3

Kourou : Centre spatial Guyanais (CSG) – village Saramaca – Pointe des roches.

Aujourd’hui nous nous sommes levés à cinq heures du matin pour aller visiter le Centre Spatial Guyanais situé à Kourou.

06h00. Départ, le jour se lève, l’air est agréable car pas encore chargé de cette chaleur tenace. La route est loin d’être déserte, la circulation est fluide. Nous prenons de l’essence chez Total, ici il y a toujours un pompiste qui vous fait le plein, ça fait bizarre mais bon disons que cela crée de l’emploi.  Le pompiste, très sympa, nous indiquera le chemin le plus court pour nous rendre à Kourou (environ 50km depuis Remire-Montjoly).

06h45. Il y a déjà des bouchons dans le sens inverse! Une seule voie de circulation bien encombrée bonjour la matinée !

En Guyane, les routes fendent la végétation ce qui rend les trajets plutôt agréables. Tout du moins, nous ne sommes pas encore blasés de cette végétation généreuse qui est partout ici. En ville comme ailleurs c’est impressionnant et agréable. Les jardins sont fleuris et verts, les bords de route sont verts également. Luxuriante végétation guyanaise!

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3De petits écoliers avec leurs gilets jaunes à bandes réfléchissantes attendent sagement sur le bord de la route le passage du bus de ramassage scolaire. Nous croiserons bientôt le bus avec à son bord certains jeunes dont les têtes dodelinent doucement signe qu’ils n’ont pas totalement été arrachés aux bras de Morphée et d’autres qui regardent la route le regard hagard. Dur, dur le matin !

Nous traversons, la ville de Macouria qui compte pas mal de grandes maisons et beaucoup de radars.

Tandis que derrière la vitre de la voiture nous contemplons le tableau végétal continu que nous offre cette route vers Kourou, surgit un troupeau de vaches marron puis non loin un autre de vaches blanches. Nous ne nous attendions pas à trouver des troupeaux de vaches à deux pas d’immenses palmiers et d’arbres aux longues lianes entrelacées. Une parcelle de « forêt » ressemble à une savane en miniature avec des arbrisseaux verts pas très touffus mais jolis. Nous traversons le fleuve Kourou qui est assez large et impressionnant.

07h20. Il faut déjà sortir les lunettes de soleil !

07h30. Arrivés à bon port : le centre spatial guyanais (CSG) qui est grand comme sept fois Paris intra-muros !!! Pourtant seul 10% de ce site est utilisé pour des installations, le reste sert de périmètre de sécurité. Du coup c’est vert, trèèèès vert ici. 1700 personnes y travaillent tous les jours et 36 sociétés oeuvrent pour faire fonctionner ce site. Je peux citer les plus parlantes que sont l’ESA, le CNES et Ariane Space. Ajoutez à cela les pompiers, les légionnaires, la gendarmerie, la marine nationale et l’armée de l’air ça fait du monde.

La reproduction du lanceur Ariane 5 à échelle réelle (51m50 et jusqu’à 58 m) trône à l’entrée du site. Regardez bien sur la photo, à gauche il y a un humain représenté ce qui permet de se rendre compte de la taille gigantesque d’Ariane 5.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Nous sommes arrivés 30 minutes en avance pour éviter les bouchons mais également pour parer à un éventuel égarement sur la route que nous ne connaissions pas. Quelques personnes sont déjà là, le groupe de visiteurs est au complet 20 minutes avant le début de la visite.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Pour visiter le CSG, il faut s’inscrire via le site internet ou en téléphonant puis le jour J attendre à l’entrée du musée de l’espace. Là, il faut remplir une fiche de renseignements personnels à remettre avec sa pièce d’identité à l’agent contre le précieux sésame : un badge.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3

La visite est gratuite, ça mérite d’être dit compte tenu de sa qualité, de sa durée (3h30) et des accès. Je vous recommande cette visite très instructive. Elle est orchestrée par l’entreprise SODEXO, c‘est bien la première fois que je donne un 20/20 à Sodexo. Je ne veux pas faire ma mauvaise langue mais je pense que mes amis et collègues qui ont Sodexo à Paris et à La Défense comme restaurant d’entreprise comprendront ma réflexion. Bref, en Guyane Sodexo se diversifie (gardiennage, entretien…). Une homme et une femme alternerons la visite et deux films d’un total de 15 min seront diffusés dans le bus.

08h00. Exceptionnellement la visite commencera par la fin, c’est à dire la salle Jupiter qui est l’équivalent d’une tour de contrôle car elle sera utilisée vers 11h00 pour suivre en direct la sonde européenne Rosetta qui doit tenter de faire atterrir en douceur le robot Phileas. Voici la salle Jupiter en miniature Lego.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Nous prenons place sur les sièges face au centre de contrôle totalement vitré (Je vous conseille les sièges tout à droite pour une vue d’ensemble et non ceux situés au milieu de la salle). A l’intérieur une seconde baie vitrée comporte la partie vraiment opérationnelle. Cette salle est utilisée pour les trois lanceurs que sont Ariane 5, Soyouz et Vega. Nous sommes à 12 km du pas de tir d’Ariane 5 et de Vega. Le guide commence sa visite et nous informe sur le déroulé de la journée et les sites que nous allons visiter.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3 claireline.wordpress.com_GuyaneJ309h00. Nous prenons place à bord d’un bus climatisé pour parcourir 60km à travers les différents sites de lancement et de montage.  On nous parlera de BIK,BAF,MIK…

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Nous passons près des différents sites de montages.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Et tout près des sites de lancements.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Visite de la salle de lancement d’Ariane et Vega qui est un bunker (sas de sécurité, pas de fenêtre, vitres blindées…).

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Cette fois-ci c’est la guide qui prend le relais de son collègue et nous explique tout un tas de choses sur les lanceurs et le CSG dans son ensemble. Une fois terminé direction le site de lancement d’Ariane 5.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Vous ne rêvez pas, ce sont 2,5 km de double voies ferrées les rails ont des roues de TGV qui sont nécessaires pour transporter Ariane 5 jusqu’à son pas de tir. Ci-dessous le château d’eau dédié à Ariane 5. 1500 mètres cubes d’eau.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Pourquoi? Eh bien entre autre pour alimenter le rideau d’eau de 1000 mètres cube placé autour du lanceur lors de chaque décollage afin de réduire les vibrations acoustiques et également les températures qui atteignent 3000° au cœur des flammes et si besoin servir aux pompier en cas d’accident. Ce château d’eau est alimenté par la crique Élisabeth située sur le site du CSG.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Ci-dessous le site d’observation Colibris situé à 5km du site de lancement.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3La devise du CGS est : « gagner l’espace sans perdre la terre ». C’est bien mais personnellement les réponses données suites à nos questions sur le volet environnemental ne m’ont pas convaincues (pollution de l’air, des eaux, de l’espace…).

Voici en vrac quelques informations recueillies lors de la visite du CSG. Le saviez-vous ?

  • Ariane 5, Soyouz, Vega ne sont pas des fusées, ni des navettes spatiales mais des lanceurs. Eh oui, leur mission est de transporter puis de déposer des satellites à l’endroit voulu.
  • Un lanceur est automne, il est doté d’un cerveau électronique. Nul besoin d’appuyer sur le fameux bouton rouge (qui n’existe pas) il se lance tout seul.
  • Les lanceurs ne se réutilisent pas donc à chaque lancement c’est bien un autre lanceur qui est de nouveau construit à l’identique.
  • Il faut en moyenne un mois et demi pour assembler un lanceur Ariane 5.
  • Le temps de référence pour les opérations de lancement est le temps universel.
  • La durée de vie d’un satellite varie de 3-5 ans à 15 ans selon qu’il est destiné à un usage scientifique ou à des fins de télécommunications. Cela dépend du carburant qu’il contient.
  • Ce sont les pompiers de Paris car ils sont militaires qui sont mobilisés au CSG.
  • En 2014 il y a eu 9 lancement et si tout va bien il y en aura 12. C’est un record!
  • Le lanceur Vega fait 30 mètres de haut et peut transporter une tonne de satellite.
  • Les salles blanches où sont préparés les satellites sont dans des bâtiments normés classe 100 000 pour exemple un bloc opératoire est classe 100.
  • Le coût d’un lancement est en moyenne de 20.000 euros par kilo du satellite envoyé. Sachant qu’un petit satellite pèse 2500kg et un grand 8 à 10 tonnes, faites le calcul.
  • Les satellite sont remplis d’Ergol un carburant très toxique.
  • Le site de Kourou a été choisi parmi pléthore d’autres sites au monde car il possède trois critères importants : 1° sa proximité avec l’équateur qui bénéficie de la vitesse de rotation de la terre. 2° Son ouverture sur l’océan qui permet de faire du multi-orbites (viser vers l’est et l’ouest). 3° Sa situation hors zone cyclonique et sismique.
  • Soyouz est acheminé par bateau depuis la Russie (en train en Russie puis en bateau).

Cette visite, je le dis encore est top, top top. En tout cas pour des profanes comme nous c’était parfait. Seule déception le tir de Vega prévu le 17 est reporté dans quelques mois. Nous devions y assister nous nous consolerons en le regardant en direct via internet. Snif.

 Petit bon plan : si vous souhaitez visiter le Musée de l’espace dites-le au guide qui vous donnera un coupon de réduction valable toute la journée.

Aparté sur Kourou. Cette ville n’est apparemment pas très appréciée, il lui est reproché d’être sans âme. Cet ancien village de pêcheurs s’est développé avec le projet du CSG (créé en 1968). Comparée à Cayenne il est clair que Kourou avec ses infrastructures et habitations modernes ne peut pas gagner la bataille côté patrimoine. Nous avons constaté une très nette différence entre certains quartiers grosso modo toujours la configuration quartiers riches versus quartiers pauvres.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ312h00. Il est grand temps de déjeuner et de fuir la chaleur. Nous demandons à une dame au hasard où déjeuner. Elle nous indique un restaurant où elle n’a jamais mangé mais qui selon bon nombre de ses amis est top. 10 min plus tard nous sommes attablés au Ptit Café. Ce restaurant nous donne satisfaction. Mes crevettes flambées au rhum sont bonnes.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ313h30. En poussant un peu après Kourou nous arrivons au village de Saramaca. C’était impromptu nous n’en verrons donc pas grand chose. Soit, direction la Point des Roches.

14h00. Là c’est un paysage tourmenté que nous découvrons.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Nous sommes à l’embouchure du fleuve Kourou. Certaines roches scintillent sous le soleil, d’autres rougeoient, d’autres encore sont emplies d’eau jeté par la mer.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3 claireline.wordpress.com_GuyaneJ3A deux pas se trouve l’Hôtel Des Roches (autrefois le seul hôtel de Kourou) qui à mon avis disparaîtra un jour prochain car la mer avance dangereusement.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Pour preuve ces sortes de digues mais plus loin nous verrons que les dégâts sont déjà présents, vaine tentative de protection.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Il semble qu’il y avait un bagne ici avant dont le sémaphore blanc (aussi appelé la Tour Dreyfus) est un vestige. Face à nous, les Îles du Salut que nous visiterons bientôt.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3La mer n’inspire ici aucune confiance, nous savons qu’il y a eu beaucoup de morts.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Les jeunes brésiliens qui déposent et enlèvent les filets de pêche jusqu’assez loin dans la mer cet après-midi me donnent la chair de poule.

claireline.wordpress.com_GuyaneJ3claireline.wordpress.com_GuyaneJ3Après la Pointe des Roches nous rentrons pour profiter de la piscine et nous délasser.

Demain nous visiterons le Zoo de Guyane et irons à la Crique Patate.

XOXO

☆Claire-Line☆

Article non sponsorisé.

3 réflexions sur “CENTRE SPATIAL GUYANAIS / POINTE DES ROCHES / VOYAGE EN GUYANE / J3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s