EXPOSITIONS # 1

L’art a toujours été présent à La Défense. Disséminé aux quatre coins du site, sculptures, installations & co sont légions si tant est que l’on veut bien voir autre chose que du béton. Enfant, les œuvres d’art monumentales et colorées du parvis de La Défense m’ont profondément marqué. Cela changeait tellement de Paris, il y avait beaucoup d’espace et déjà des tours impressionnantes. J’aime la Défense pour le design du mobilier urbain, les sculptures et bien sûr l’architecture (Retrouvez les œuvres d’art de La Défense ici.)

Je me suis longtemps demandé pourquoi il n’y avait pas de musée ni de galerie à La Défense, car à l’exception du musée sur l’histoire du centre d’affaire il n’y a rien. Enfin, ça c’était avant. Il semble que les choses changent. C’est donc avec enthousiasme que j’ai découvert Defacto La Gallery qui accueillait du 18 octobre 2013 au 30 janvier 2014 l’exposition « Quand l’art prend la ville ».ExpoIl s’agit d’art contemporain. Douze artistes présentent leurs travaux, soit une trentaine d’œuvres exposées dans la petite galerie avec vue sur l’Arc-de-Triomphe et la Tour Eiffel.Expo artistes Le livret disponible gratuitement à l’accueil est une trame qui peut aider les plus réticents à comprendre les démarches des différents artistes.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA « Quand l’art prend la ville » est la première partie d’un cycle consacré à l’art et au territoire. Voici un aperçu des œuvres exposées. Les collages de Sara Conti « Des poupées en ville » qui investissent les murs à l’extérieur de la gallerie et des colonnes à l’intérieur me plaisent tout comme la démarche de l’artiste. Les formes et les couleurs de ces collages me font étrangement penser à ceux des tissus en Wax.Power to the PuppenPower to the PuppenPower to the PuppenPower to the PuppenOLYMPUS DIGITAL CAMERALes œuvres graphiques et géométriques de l’artiste L’Atlas.Quand l'art prend la ville - Expo  - 55Quand l'art prend la ville - Expo  - 54OLYMPUS DIGITAL CAMEQuand l'art prend la ville - Expo  - 53Quand l'art prend la ville - Expo  - 52Quand l'art prend la ville - Expo  - 51J’ai moins apprécié les œuvres de Patrick Mimran.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAPetit coup de cœur pour l’œuvre « Cabine#2 » (2000) de Laurent Sfar et Sandra Foltz.OLYMPUS DIGITAL CAMERAGros coup de cœur pour l’œuvre « Nage en eaux troubles » de Studio 21 bis. La symbolique de ces ailerons de requins en armatures métalliques disposés en banc me plait beaucoup.OLYMPUS DIGITAL CAMERAStudio 21 bisStudio 21 bisStudio 21 bisStudio 21 bisLa série de dessins de Julien Serve réalisé au stylo feutre entre 2003 et 2009 me laisse dubitative. Attraction/répulsion.jULIEN SERVEjULIEN SERVEjULIEN SERVEEn revanche, mini coup de coeur pour son œuvre « 194 Flags » haute en couleurs et en symbolique : fusion  des drapeaux des 193 États membres de l’ONU, ainsi que celui de la Palestine.OLYMPUS DIGITAL CAMERALes œuvres lumineuses de Robert Montgomery « La magie prend la ville » que je trouve très réussies.Robert MontgomeryRobert MontgomeryRobert MontgomeryRobert MontgomeryL’une de ces œuvres lumineuses est visible depuis la route en provenance de Paris grâce aux baies vitrées de la galerie.Quand l'art prend la villeQuand l'art prend la villeQuand l'art prend la villeJe suis assez hermétique aux œuvres vidéo alors « Roulades  » de Julien Prévieux ne m’a pas du tout plu.OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn sortant de l’exposition je m’avance sur le balcon qui surplombe les rails du métro pour observer quelques instant la vue. A gauche la tour First bien vide et face à moi l’Arc-de-Triomphe, la Tour Eiffel et le trafic.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERALongue vie à la Defacto Gallery.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Infos pratiques sur l’exposition « Quand l’art prend la ville »

Vidéo de présentation de l’expo : ici

Dossier de presse : ici

L’expo en quelques mots : ici

Site officiel : ici 

Accès à Defacto Gallery : Defacto La Gallery est située en face de la station de métro Esplanade de La Défense (l’entrée qui donne sur l’arc-de-Triomphe et la Tour Eiffel).

Transports : Métro ligne 1, station « Esplanade de La Défense » (Prendre les sorties escaliers situées en milieu de quai et qui amènent juste devant la galerie).

Horaires : Ouverture du mardi au vendredi de 13h à 19h, samedi de 12h à 17.

Tarif : gratuit.

Prochaine expo à la Defacto Gallery : « Tous ensemble »en avril 2014.

XOXO

☆Claire-Line☆

Article non sponsorisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s