FROM SAINT-GEORGE-DE-L’OYAPOCK TO OIAPOQUE

Today I suggest you discovering Saint-George-de-l’Oyapock in French Guiana. It is the starting point towards Oiapoque in Brazil. The crossing is made only in dugout on the river Aprouague. Exalting, quiet and luxuriant place of France. Discover below my photos of these moments at the heart of the Amazonia.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
De Saint-George-de-l’Oyapock à Oiapoque.
 Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Regina (ici) est loin derrière nous, la route serpente à travers une végétation foisonnante. Les bruits de la forêt accompagnent ce trajet vers Saint-George-de-l’Oyapock. Le mur de terre ocre qui nous entoure, accroît cette sensation que nous avons en Guyane de fendre la route au cœur des entrailles d’une terre éventrée mais pourtant si fertile.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comNous passons un barrage de contrôle de la gendarmerie nationale, cela nous rappelle que nous ne savons pas réellement ce qui se passe derrière ce mur végétal en apparence si merveilleux (orpaillage, braconnage …) et également que nous nous rapprochons du Brésil.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comNous arrivons à Saint-Georges-de-l’Oyapock dit Saint-Georges. Contrairement à Cayenne ou même à d’autres endroits de Guyane, Saint-Georges nous fait l’effet d’une ville figée dans le temps.  L’atmosphère y est particulière, non que l’on s’y sente mal, plutôt l’impression que quelque chose nous échappe. Peut-être est-ce dû à l’alternance entre les maisons créoles pas toujours réhabilitées et les imposants bâtiments administratifs plus « modernes ».
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comTout comme à Régina (ici), le calme est roi. Nous ne trouvons pas de charme particulier à cette ville. Nous nous garons devant la maison d’un personnage haut en couleur que notre hôte connaît bien afin de s’assurer que nos voitures ne seront pas volées ni forcées pendant notre visite. Sachez qu’il existe des parkings privés à Saint-George (deux il me semble).
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comDepuis notre arrivée en Guyane, c’est la première fois que notre hôte s’assure que nous n’avons pas d’objets « précieux » apparents (bijoux, appareils photos, argent liquide…). Nous nous entendons sur le fait qu’une seule personne payera (maniera de l’argent donc) lors de notre visite ici et au Brésil par mesure de précaution.
 Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comAprès une visite éclair d’une partie de la ville nous décidons de nous rafraîchir chez Modestine.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comSaint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comAlors que nous sirotons nos rafraichissements un piroguier nous propose ses services, après un temps de négociation et de palabres nous faisons affaire avec lui en espérant que tout se passera bien.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comAprès un rapide tour du reste de la ville nous embarquons pour Oiapoque sur la rive d’en face : au Brésil. Je suis impatiente de découvrir l’homonyme brésilienne de Saint-Georges-de-l’Oyapock : Oiapoque (prononcez Oiapoqué). Le large lit du fleuve Oyapock sépare la France et le Brésil.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comPour se rendre à Oiapoque à partir de Saint-Georges-de-l’Oyapock un seul moyen s’offre à nous : la pirogue. Il faut compter environ 5 euros par personne. Nous embarquons depuis l’embarcadère situé devant la douane française.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comA l’embarcadère, des brésiliens attendent patiemment le départ de pirogues conduisant des touristes et/ou français à Oiapoque (ici) pour embarquer à moindre frais. Autre réalité, nous sommes bien loin de Paris dans ce coin de France qui a des airs de bout du monde ou plutôt d’un autre monde. C’est exaltant, je m’interroge sur le quotidien des français de Saint-Georges-de-l’Oyapock et sur leurs motivations à vivre ici.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Il n’y a pas foule à l’embarcadère, les pirogues à moteur tanguent doucement au gré du courant. Elles sont couvertes comme cela pas de problème si la pluie s’invite et protection d’appoint lorsque le soleil se met à cogner. La pirogue à bord de laquelle nous embarquons arbore un joli vert, le vert du drapeau du brésil.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.com
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comLe pouvoir de séduction du fleuve opère sur nous. Ce gigantesque fleuve nous dévoile sa majesté en toute simplicité. Qu’il fait bon voguer sur l’Oyapock, cheveux au vent, assis dans une pirogue fendant ses eaux faussement calmes de sa proue tandis que partout où se posent nos yeux tout n’est que nouveauté. Surprenante Guyane, merveilleuse Amazonie.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comLa traversée est bien plus longue que ce à quoi nous nous attendions. En effet, Oiapoque (ici) est situé plus en aval ou en amont de la rivière (je ne sais plus trop bien). Il faut donc compter environ 20 minutes de navigation pour l’atteindre.
Oiapoque_Claireline.wordpress.comCe trajet en pirogue est agréable, le fleuve est très large, son eau est marron, il est bordé de mangroves et de petits bourgs rustiques. Le vent créé grâce à la vitesse de navigation nous procure une pause fraîcheur très appréciable.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comSaint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comLe piroguier alterne entre pointe de vitesse et navigation plus cool. C’est l’occasion d’observer les rives et le fameux pont sur l’Oyapock.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comCe pont est terminé depuis trois ans mais n’a pas encore ouvert. Sa mise en service est sans cesse repoussée. Je me passerai de commentaires mais c’est là un bien beau gaspillage de l’argent public et casse-tête concernant le contrôle du flux migratoire Brésil-France-Brésil. Bref.
Saint-Georges-de-l'Oyapock_Claireline.wordpress.comLa pirogue ralentit, nous longeons la rive brésilienne avant d’atteindre le débarcadère d’Oiapoque puis de partir à la découverte d’une nano partie du Brésil : Oiapoque (ici).
Oiapoque_Claireline.wordpress.comOiapoque_Claireline.wordpress.com
Informations pratiques
 
Essence : attention la station essence de Saint-George est fermée le week-end.Il faut impérativement faire le plein avant d’arriver à Saint-George-de-l’Oyapock.
Formalités : en journée il est toléré de passer la frontière sans passeport (nous les avions quand même au cas où) d’ailleurs nous n’avons eu aucun contrôle ni en France ni au Brésil. En revanche, pour passer la frontière la nuit il est obligatoire de présenter son passeport. Veillez bien à ce qu’il soit tamponné par la police fédérale à l’arrivée et au départ. La police fédérale est ouverte de 08h00 à 20h00.
Sécurité : prudence, évitez de porter et d’apporter des objets de valeur, il est vivement recommandé de laisser votre voiture sur un parking privé sans y laisser de choses apparentes à l’intérieur.
Vivres : pensez à prévoir suffisamment d’eau avec vous durant les trajets en voiture et aussi de la nourriture.
 
XOXO
Claire-Line
 
Article non sponsorisé.

8 réflexions sur “FROM SAINT-GEORGE-DE-L’OYAPOCK TO OIAPOQUE

  1. C’est marrant, je n’avais jamais entendu parler de cet endroit avant, mais ma stagiaire est nommée là-bas, on le sait depuis quelques jours…

    1. Ah oui, ce n’est pas commun comme endroit. J’espère qu’elle s’y plaira car Saint-George est une ville assez isolée. La Guyane est superbe et diverse à tous points de vue ça devrait être une expérience enrichissante pour cette stagiaire. J’ai rencontré des métropolitains qui ne quitterai cette ville pour rien au monde mais cela reste un mystère pour moi. Souhaitons lui une belle expérience là-bas.

  2. Bonjour,
    L fleuve entre saint Georges et Oiapoqué se nomme également OYAPOCK et non l’Aprouague qui est le fleuve de Régina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s